Odile Auboin obtient deux premiers Prix (alto et musique de chambre) au Conservatoire de Paris (CNSMDP). Lauréate de bourses de recherche Lavoisier du ministère des Affaires Étrangères, d’une bourse de perfectionnement du ministère de la Culture et du Concours international de Rome (Bucchi), elle étudie à l’université de Yale (U.S.A.), puis se perfectionne avec Bruno Giuranna à la Fondation Stauffer de Cremona (Italie).

En 1995, elle entre à l’Ensemble Intercontemporain.

Son intérêt pour la création et sa situation de Soliste de l’Ensemble Intercontemporain lui permettent un travail privilégié avec les grands compositeurs de la seconde moitiédu XXe siècle comme György Kurtág ou Pierre Boulez, avec qui elle a enregistré Le Marteau sans Maître pour Deutsche Grammophon et dont elle a créé Anthèmes pour alto au festival d’Avignon. Elle collabore également avec des compositeurs comme George Benjamin, Peter Eötvös, Martin Matalon ou Franck Bedrossian.

Très impliquée dans le domaine de la musique de chambre, elle donne notamment les premières exécutions d’œuvres de Bruno Mantovani, Marco Stroppa ou Philippe Schœller.

Attirée par la transversalité entre les divers modes d’expression artistique, elle participe à des projets mêlant arts visuels, danse et nouvelles technologies.

Forte de toutes ces expériences et rencontres musicales, elle entame en 2018 un cycle doctoral de recherche à la Royal Academy of Music de Londres.

Odile Auboin est professeur-assistant au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Elle joue sur un alto A 21 créé par Patrick Charton.